4.6 C
New York
novembre 30, 2022
Sociétés

Ngombé : Dans la mouvance de la modernité

Situé dans l’arrondissement de Douala 5ème et placé sous l’autorité de SM Gustave Ebanda, la localité de Ngombé est plus que jamais sous les feux des projecteurs au regard des potentialités qu’elle offre dans le cadre d’un développement qu’il ne cesse d’actionner.

Relativement à la politique de décentralisation en marche au Cameroun, il est clairement spécifié que dans le cadre du développement local, les populations se doivent d’être impliquée. A l’observation de ce qui se passe à Ngombé (Ngombe Village), il ne se fait pas de doute qu’ici, on a véritablement pris le terreau par les cornes. Un fait d’autant plus soutenu que l’autorité traditionnelle à la tête de ce village situé à 15 minutes du quartier Bonamoussadi (12 km du lieudit « fin goudron mbangue et à 14 km du lieudit carrefour Kotto Immeuble) et limitrophe de Lendi, Logbessu, Ngoma, Pk 14, le bien nommé Gustave Ebanda, est un ancien magistrat municipal maitrisant à suffisance la loi sur la décentralisation et même les problèmes d’urbanisation.
La modernité qui s’empare du village Ngombe repose sur le fait qu’en plus de disposer encore des terres vierges, plates, plateaux et montagneux. Des atouts géographiques qui font de cette localité une ville en devenir. En effet, a Ngombè, il est possible de disposer de terrains titrés dans des zones viabilisées et ou les lotissements sont en cours en attendant que le bitume la relie au reste de l’arrondissement. Au sens propre comme au sens figuré, « la terre ne trompe pas ».
7000 hectares de terrain sont donc disponobles à Ngombe Village. Plans de Lotissement déjà approuvés. Terrain plat à 80% et bon relief. Les lots sont disponibles en superficie de 250m², 300m², 500m², 1000m² et plus. Il faut dire ici que les transactions se font par devant notaire. Très bonne opportunité pour être propriétaire d’une parcelle de terrain dans la ville de Douala pour tout type de logement ; ou encore très belle opportunité pour épargner de l’argent.
Si le développement s’empare du village de Ngombé, tout le mérite reviendrait assurément à SM Gustave Ebanda. La seule évocation de son nom renverrait au fait qu’il a été élu maire de l’une des plus grande commune du département du Wouri (Douala 5ème), en remplacement de la charismatique Françoise Foning (un fait qui n’était pas donné). Mieux encore, c’est un promoteur artistique qui sait ce que c’est que faire la promotion, la valorisation. Qui ne se souvient pas de ce qu’il a été pour beaucoup dans l’éclosion des artistes tels Nguea Laroute, Petit Pays, Nicole Mara… à travers Massema production ?
Et s’il l’a fait pour les autres, à plus forte raison s’il s’agissait de la valorisation d’une localité dont il a la charge ! C’est dire qu’il s’investirait corps et âme pour une nette visibilité. Autant il indiquait à l’époque où il était maire :  » Notre Commune doit demeurer une vitrine et leader », autant il devra en être le cas pour Ngombé. Et cela se vit actuellement. Ce père de famille issu de la lignée des Lokemba, l’une des grandes familles dans le grand groupe des Logbanon qui forme le canton Bassa, sait très bien vers quelle destinée il doit conduire son peuple. Ce d’autant plus qu’il n’est chef par procuration. Sa position fait qu’il continue de faire ce qu’il sait faire le mieux : rassembler, sensibiliser et conseiller ses populations.
En tant que chef traditionnel, et de manière permanente, il est et a toujours été au contact direct des populations. Dans cette mouvance, il bénéficie de l’expérience et de l’expertise acquises lors de son passage comme maire de la commune d’arrondissement de Douala 5ème. Avec lui, Ngombè est destiné à un bel avenir.

Related posts

Entrepreuriat : L’Opm encourage la jeunesse

Editorial

Construction de l’Eglise Evangélique de Bandjoun: La belle œuvre de Joseph Feutcheu

Editorial

Avimar Oil & Environment : La Protection environnementale a un nom

Editorial

Reconnaissance : Sa majesté jean Jacques Wea Toutou honoré

Editorial

Politique-bataille de leadership à Maroua 1er : Pourquoi Jean Marc Ekoa Mbarga y est mêlé?

Editorial

Intégration : Les citoyens nigériens recensés au littoral

Editorial