5.1 C
New York
février 5, 2023
CultureSociétés

Affirmation de l’identité culturelle : Promotion des valeurs autour du peuple Bangangté

Pendant une semaine, les assises d’un congrès « mondial » tenu entre le 03 et le 10 décembre 2022, ont reposé non seulement au renforcement des liens entre les fils et filles de ce département, mais aussi et surtout sur les stratégies à adopter dans la perspective d’œuvrer pour le développement durable du département du Ndé. Sous d’autres cieux, on aurait parlé de l’esprit « ubuntu » autrement dit « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous » Ou « une personne humaine c’est toutes les personnes humaines ». Et c’est ce qui a effectivement été vécu par tous ceux qui ont pris part de quelque manière que ce soit, au Congrès mondial des filles et fils Bangangté (Comenga’ngté). A commencer par Menchiagrup Célestine Ketcha Courtès, ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), ainsi plusieurs autres membres du gouvernement, des personnalités venues d’ailleurs et de nombreux chefs traditionnels venus des quatre coins de la République. Tout ce beau monde était animé, qui pour découvrir ce qu’a de magnifique ce peuple, qui pour affirmer cette identité socioculturelle, économique. Ce qui fait que la première réussite s’est située au plan de la participation. Pour cette 3ème édition du Comenga’ngte, placée sous le haut parrainage du ministre de la culture, a connu un véritable succès. En ce sens que différentes délégations du Comenga’ngte et les associations venus de tous les coins du Cameroun ont avec joie et enthousiasme exprimé leur fierté d’être Bangangté, et leur engagement à œuvrer auprès du Roi pour le développement du village.

Durant une semaine, l’ambiance particulière qui a régné dans la ville de Bangangté, loin de revêtir un aspect folklorique, l’était aussi dans la promotion des valeurs, et surtout de rassemblement autour du chef pour des actions de développement. C’est d’ailleurs dans ce sens que Menchiagrup Célestine Ketcha Courtès, ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), a invité ses frères et sœurs à leurs, l’esprit « Ubuntu », à rester soudés et à placer l’intérêt de Bangangté au centre de toutes actions. Elle n’a surtout pas manqué de remercier les partenaires et surtout les amis et sympathisants de Bangangté venus de par le monde entier apporter leurs encouragements pour cet évènement, non sans inviter les uns et les autres à toujours soutenir, rester en éveil afin que la paix la stabilité la cohésion sociale, l’intégrité nationale, le développement local et le vivre-ensemble si chers au Chef de l’État soient une réalité dans le Ndé. Si l’aspect socioculturel a semblé prendre le pas sur d’autres articulations du Comeng’nte, le moment été aussi bien choisi par le représentant du ministre des Arts et de la Culture, de rassurer les fils et filles Bangangté du soutien et de l’accompagnement institutionnels pour cette belle initiative du Roi des Bangangté, « pour la pérennisation de ce type d’évènement culturel, qui vise la promotion et la valorisation des traditions ancestrales, à l’ère du vivre-ensemble au Cameroun, dans un contexte de multiculturalisme ». Bien avant la prise de parole de ces personnalités, Serge Djampou, président du comité d’organisation, avait déjà remercié l’ensemble des filles et fils du Ndé du fait d’avoir répondu à l’appel du Roi, en mobilisant les ressources nécessaires à cette organisation. Il a particulièrement salué la forte implication de la reine-mère Célestine Ketcha Courtès qui de jour comme de nuit veillait pour que toute les activités se déroulent sans faute. Des activités proprement dites, on a procédé comme pendant les éditions antérieures, à des visites médicales gratuites. Les jeunes ont aussi été soumis à une formation dans des activités traditionnelles en plus d’avoir eu à participer à une foire-exposition agropastorale, artisanale, commerciale, culinaire et gastronomique. Des aspects qui ont égaillé des milliers de visiteurs et autres curieux. En attendant le parachèvement des travaux de construction de la chefferie supérieure Bangangté et tout en se félicitant de la reconstruction du palais royal qui est un symbole fort du patrimoine historique Bangangté, l’on reste désormais tourné vers la construction d’un musée traditionnel des arts dans le groupement Bangangté, et d’une bibliothèque communautaire, pour la transmission de la culture et des traditions, de génération en génération. Autant de raisons qui ont justifié les effluves de bénédictions faites par Sa Majesté, le roi, Nji Monluh Seidou Pokam, à toute l’assistance.

Related posts

Sud-ouest-contrebande : La brigade commerciale de la douane multiple les saisies

Editorial

Ngombé : Dans la mouvance de la modernité

Editorial

Politique-bataille de leadership à Maroua 1er : Pourquoi Jean Marc Ekoa Mbarga y est mêlé?

Editorial

Construction de l’Eglise Evangélique de Bandjoun: La belle œuvre de Joseph Feutcheu

Editorial

Douane Camerounaise: Des affectations et des promotions pour plus de rendement

Editorial

Secteur Douanes sud-ouest: La lutte contre la contrebande continue de plus belle

Editorial