4.6 C
New York
novembre 30, 2022
EducationPolitiques

Magistrature suprême – Célébration de l’ESSEC

40 ans de démocratisation de l’enseignement

Véritable mamelle nourricière de l’intelligentsia en terme de leaders et de managers, l’école supérieure des sciences économiques et commerciales a célébré avec faste solennité son quarantième anniversaire avec une invitée de marque qui est par ailleurs le fruit de cette école : Célestine Ketcha Courtes, ministre du développement urbain et de l’habitat qui, a apporté par sa présence une coloration historique à cette célébration, qui s’allie aussi dans la perspective des 40 ans au pouvoir du chef de l’Etat son excellence Paul Biya, l’initiateur de cette institution universitaire.

La journée du 29 octobre restera dans l’histoire de cette célébration des 40 ans d’une école de référence et de prestige au Cameroun. Crée par le président de la république son excellence Paul Biya à la fleur de son adhésion à la magistrature suprême, il était question de mettre au service des entreprises et des institutions des personnes dotées de compétences de grande facture pour faire du Cameroun un pays qui compte dans la sous-région Afrique centrale et certainement en Afrique voire dans le monde. Des années sont passées et aujourd’hui, la satisfaction est au-delà des espérances car que ce soit dans les entreprises, les banques, les institutions nationales et internationales, il est presqu’impossible qu’un diplômé de l’Essec n’y soit pas. Ceci est non seulement le résultat d’une vision lointaine du chef de l’Etat son excellence Paul Biya, mais aussi de la qualité des enseignants et des enseignements qui y sont distillés. Pour marquer d’une pierre importante la cérémonie de cette année, quoi de plus gratifiant et d’honorant de recevoir une lauréate de cette école de prestige qui fait aujourd’hui la fierté de tous les camerounais. En effet, la ministre du développement urbain et de l’habitat a fait partie de cette école et en est le fruit. Sa présence à cette commémoration a donné à cela une couleur unique.

Déjà présente en début de cette journée commémorative lors de l’assemblée générale des anciens 2A, c’est avec faste et solennité qu’elle va faire son entrée lors de la soirée de Gala offerte pour cette circonstance. Prenant la parole pour son discours, Madame le ministre Célestine Ketcha Courtes va revenir sur les contingences qui ont permis la mise en place de cette institution universitaire qui forme des leaders et des managers par le président de la république son excellence Paul Biya. Aussi, elle dira par ailleurs que la célébration de ces 40 ans vient à point nommé car, celui même qui a pensé à créer cette école fêtera aussi ses 40 années comme chef de l’Etat du Cameroun. Faire le parallèle à cette célébration est la preuve évidente de la démocratisation des enseignements au Cameroun et prouve qu’après 40 ans, des évolutions sont significatives. Cette école qui est un véritable temple du savoir qui n’accueille que les meilleurs est la preuve indélébile que le pays dispose désormais de toutes les intelligences pour être compétitives, la preuve, de nombreux promotionnaires de cette école font la fierté de nombreuses structures au Cameroun et à l’international. Un signe de fierté pour Madame le ministre qui s’enorgueillit et qui fier d’être aujourd’hui ministre grâce à son abnégation et son assiduité dans sa formation.

Elle est donc la preuve à travers son témoignage que l’Essec, qui est une école de commerce de prestige ne va pas s’arreter en si bon chemin, puisque jour après jour, elle se réinvente et continue de former la « crème de la crème » en terme d’élite et de personnes impactantes au Cameroun. Véritable moment de réjouissance, madame le ministre, ainsi que d’autre anciens étudiants notamment André Siaka, l’ancien directeur des Brasseries du Cameroun vont recevoir des distinctions honorifiques pour leur impact sur la création des richesses au Cameroun. C’est dans les réjouissantes populaires et des agapes que cette soirée va continuer en sonorités et décibels avec des artistes de renoms venus donner de la couleur à la cérémonie.

Related posts

Rentrée scolaire 2021-2022 : La bouffée d’oxygène qui vient de La Fondation Table Ouverte

Editorial

Jeunesse et épanouissement : Harouna Gambo en exemple

Editorial

Intégration : Les citoyens nigériens recensés au littoral

Editorial

Renouvellement des organes de base du Rdpc dans le Nyong et Kellé : S.M. Gwodog Kouang offre 10 millions de Fcfa aux présidents de section

Editorial

politique-elections en Guinée Equatoriale : Le parti d’Obiang Nguema en course pour rempiler

Editorial

An 40 du renouveau à kekem : Emmanuel Neossi remercie le président Paul Biya

Editorial