14.6 C
New York
octobre 6, 2022
ArchivesSociétés

Construction de l’Eglise Evangélique de Bandjoun: La belle œuvre de Joseph Feutcheu


Par son entreprise, les fidèles de l’Eglise Evangélique du Cameroun (Eec), paroisse de Bandjoun, ont désormais un lieu de culte digne de ce nom dans lequel, ils manifestent leur dévotion au Dieu créateur.
S’il y a lieu de se satisfaire, la raison proviendrait de ce que la « maison de Dieu » de l’Eglise Evangélique du Cameroun dans la ville de Bandjoun, présente une fière allure. Les fidèles chrétiens de cette paroisse le sont d’ailleurs au point où ils l’ont manifesté à travers beaucoup de louange et d’adoration pour le Dieu au-delà des remerciements adressés à l’endroit du bienfaiteur qui n’est autre que Joseph Feutcheu bien connu du public camerounais en général et des populations de la ville de Bandjoun.
Il faut dire que la seule évocation du nom du capitaine Feutcheu, s’il ne renvoie plus trop à l’armée, se réfère davantage au football, au soutien à la jeunesse, à la lutte contre la pauvreté conformément à la volonté du président de la République. A ce sujet, il faudra être totalement aveugle ou alors être de très mauvaise foi pour ne pas reconnaitre tout le bien que le capitaine Joseph Feutcheu a fait et continue de faire pour l’épanouissement de la jeunesse camerounaise soit à travers la société de gardiennage qu’il a mise sur pied et qui permet à des milliers de jeunes de pouvoir avoir un emploi, soit alors à travers le football où l’homme, en sa qualité de président fondateur de club, aide au développement de cette discipline sportive. Depuis quelques temps, l’équipe de football dénommée Djiko de Bandjoun ne cesse de susciter de l’admiration au regard de la belle organisation qui la caractérise. Pas besoin de revenir sur d’autres actions posées dans le passé allant toujours dans le domaine sportif interclub.
Si l’action de Joseph Feutcheu semble avoir été axée dans le cadre de l’épanouissement physique, ce que beaucoup feignent d’ignorer, c’est que le capitaine Joseph Feutcheu est un fervent et pratiquant chrétien. Entre deux conversations, jamais il ne manque de se référer à Dieu. L’homme sait d’ailleurs qu’il doit tout à son créateur pour qui il ne manque jamais l’occasion de manifester sa gratitude. Le fait le plus concret est sans nul doute sa résolution à construire un temple pour ce Dieu-là qui lui a tout donné ; depuis sa tendre enfance jusqu’à nos jours. Il faut dire que le nouvel édifice qui vient d’être érigé l’a été en remplacement de l’ancienne église en terre battue dans laquelle, les premiers contacts entre Joseph Feutcheu et son créateur se sont effectués : « étant un grand croyant, j’ai commencé à construire ma case et je me suis dit : ma case ne doit pas être meilleure que celle de Dieu (allusion faite au bâtiment en terre battue d’antan) ; donc au fur et à mesure, évoluait aussi avec la construction de l’église ». de nos jours, un pasteur y a été affecté et je lui ai dit que l’église est sacrée, qu’elle est pour les vivants et non pour les morts » Aujourd’hui, tout le monde en est fier. Autant Joseph Feutcheu s’est montré actif pour le bien et le bien-être corporel, autant il vient, à travers la reconstruction de l’église qui a abrité ses premiers pas, il vient de démontrer qu’il ne servirait à rien à un homme de gagner le monde s’il venait à perdre son âme.

Related posts

Boycott des Tribunaux

Editorial

Sud-ouest : Les recettes douanières en hausse de plus de 2 milliards de Fcfa

Editorial

Entrepreuriat : L’Opm encourage la jeunesse

Editorial

Électrification : 13 chefferies supérieures du département Ndé sortent du noir

Editorial

ZONE PAPAS EN CONFLIT: LE DIFFICILE ARRÊT DES TRAVAUX DU PRÉFET

Editorial

Douane Camerounaise: Des affectations et des promotions pour plus de rendement

Editorial

Laisser un Commentaire