-1.3 C
New York
février 21, 2024
ActualitésSociétés

Économie-recettes douanières : le secteur de l’extrême nord affiche des chiffre

Il est clairement établi que le gouvernement de la République dans l’atteinte de ces objectifs compte indubitablement sur les recettes douanières. Dans cette perspective, toutes les unités sont mobilisées dans le but de booster ces chiffres. L’extrême nord comme les autres affiche des résultats fort élogieux. Le 12 janvier 2024, il a affiché le bilan de ces activités dans le cadre d’une réunion mensuelle de coordination et d’évaluation, présidée par Parfait Efandene, le Chef de ce Secteur des Douanes.

L’année budgétaire est donc en marche pour ce secteur de la douane Camerounaise comme dans toutes les autres administrations publiques et para-publiques. En effet, avec un objectif de départ en termes de recettes de 1079,9 milliards de FCFA , la douane Camerounaise espère atteindre cet objectif avec l’aide de ces démembrements notamment le secteur douane de l’extrême nord.

La toute première réunion mensuelle qui s’est tenue le 12 janvier 2024 axée sur la coordination et l’évaluation des activités des unités de son ressort a donné l’occasion à Alain Parfait Efandene, le Chef du Secteur des Douanes de l’Extrême-Nord, de dresser le bilan des activités technico-opérationnelles effectuées l’année précédente, et de se projeter sur les perspectives de la nouvelle année 2024. Aussi, pour l’année 2023, le Secteur des Douanes de l’Extrême-Nord a mobilisé 5, 21 milliards de FCFA. Soit un taux de réalisation de 93,06%. Cependant, on constate une nette amélioration des recettes contentieuses qui sont passées de 185,34 millions de FCFA en 2022 à 242,17 millions de FCFA ce qui représente une hausse de 56, 83 millions de FCFA. Il faut noter que pour le mois de janvier 2024, il est attendu du Secteur des Douanes de l’Extrême-Nord, un montant de 362,7 millions de FCFA.

Au cours de la dite réunion, et dans l’optique d’une amélioration, le Chef du Secteur des Douanes de l’Extrême-Nord a formulé plusieurs recommandations entre autre: soumettre au Chef de Secteur, les résultats de la réflexion sur l’exigence des numéros d’identification unique pour les importateurs occasionnels des motocyclettes, mener une opération conjointe de contrôle à la circulation et à la détention des véhicules dans les villes de Maroua, Yagoua, Guidiguis, Kaélé et Mokolo (Halcomi/Gaden) et adresser un rapport circonstancié au Chef de Secteur, procéder au redressement systématique des fausses déclarations d’espèce et de valeur, relever la taxation des marchandises au niveau en vigueur, avant le début de la saison des pluies et tenir la main ferme à l’assiduité et à la ponctualité des agents à travers la confection des fiches de présence centralisées hebdomadairement. Ces différentes articulations sont donc de nature à rendre plus performant le personnel de la douane du côté de l’extrême nord.

En outre, il s’agit aussi de faire concevoir le plan de masse (levées topographiques) des parcelles sur lesquelles sont implantées les locaux des unités et transmettre au Chef du Service des affaires générales pour compilation, ceci la prochaine réunion de coordination, rationaliser les contrôles douaniers en démantelant certains points de contrôles fixes, contrôler l’authenticité et la validité des passavants, élaborer le plan d’action annuel de la surveillance, et déposer les rapports d’activités mensuelles 72 heures avant chaque réunion de coordination. Il est donc d’une évidence certaine que le secteur douane de l’extrême nord comme les autres démembrements de cette administration ne lésinent pas sur les moyens pour permettre à l’État du Cameroun d’atteindre ces objectifs pour assurer le bien-être des populations.

Related posts

JID 2024: le secteur douane du sud-ouest dans le « vibe »

Editorial

Douane Camerounaise: Des affectations et des promotions pour plus de rendement

Editorial

Avimar Oil & Environment : La Protection environnementale a un nom

Editorial

Secteur des douanes de l’Ouest : Prompt comme de vaillants soldats

Editorial

SAEDEL 2022 : La ville de Garoua en vitrine

Editorial

Santé publique : Le centre médical de Bepanda en lice pour devenir un hôpital de district

Editorial