5.1 C
New York
février 6, 2023
ActualitésEconomie

Partenariat public-privé : Le port autonome de Douala et EJN Negri en accord parfait

Dans le perspective de l’amélioration de son infrastructure, le port autonome de Douala sous la houlette de son directeur général Cyrus Ngo’o a paraphé le 9 décembre dernier un contrat pour la construction d’un quai qui prévoit également l’exploitation de l’infrastructure pendant 10 ans. Cet accord comprend également les actes d’exploitation de la régie du terminal à conteneurs. Comme une fusée en plein ascension, le port autonome de Douala continue sa marche en avant dans sa restructuration grâce à la mise en place de partenariat de grand calibre. En effet, dans cette institution est en train de s’inscrire une fois de plus dans une nouvelle donne avec ce partenariat avec Ejn Negri. Peu de temps après la réhabilitation du quai du parc à bois en 2022, une nouvelle convention entre donc en ligne de mire et, selon les deux structures contractantes, il va s’agir de la construction de 250 mètres linéaires de quai, l’aménagement de 7,9 hectares de terres plein arrières, ainsi que le rallongement de 1200 mètres linéaires supplémentaires des voies de Rtg. Ce nouveau aménagement selon le directeur général du port et le responsable d’Ejn Negri va nécessiter le déplacement du dock flottant de 10.000 tonnes actuellement sur le site de construction. Cette opération est évaluée à un montant de 47 277 592 936 FCFA, entièrement financée par Ejn Negri. Ils vont durer 30 mois. Pour ce qui est de la durée d’exploitation, La convention prévoit toutefois, que le promoteur exploitera l’infrastructure pendant 10 ans et la Régie du Terminal à Conteneurs sera chargée des actes d’exploitation et de facturation. A travers ce mécanisme partenariat public-privé, le port autonome de Douala accélère par la même occasion son grand programme d’investissement pour la remise à niveau du terminal à conteneurs du port de Douala-Bonaberi qui a déjà une bonne quinzaine d’années de concession. Selon un responsable de cette structure portuaire camerounaise : « L’État du Cameroun dotera le Port de Douala-Bonabéri en général et le Terminal à Conteneurs en particulier, de capacités d’accueil supplémentaires, sans pression financière sur les budgets publics. De nouveaux engins de manutention ont été également acquis. Il s’agit de rendre ce pan d’activité important du Port de Douala-Bonabéri performant, attractif et compétitif ». Il est important de rappeler à toutes fins utiles que ce nouveau partenariat rejoint d’autres comme celui signé entre le Port autonome de Douala et le concessionnaire Anglais KTH. Pour rappel, EJN Negri est une entreprise française qui a déjà réalisé plus de 170 projets en France et en Afrique. Elle est spécialisée dans l’aménagement des quais de commerce, les chantiers navals, les terminaux pétroliers, les ouvrages de protection, la logistique maritime, le dragage ou le levage maritime et la construction des ouvrages fluviaux.

Grâce Engome

Related posts

Distinction: le Procureur Noé Mouelle honoré par la presse

Editorial

Coopération militaire : Joseph Beti Assomo renforce la logistique du contingent camerounais de la Minusca

Editorial

Session ordinaire de l’EAMAU : Célestine Ketcha courtes à la baguette

Editorial

Douala : La douane démantèle un réseau de contrebande du carburant frelaté à Essengué

Editorial

Communication : L’offre médiatique s’agrandit

Editorial

Douanes camerounaises: La mission Halcomi 3 zone 1 bloque la voie aux contrebandiers en mer

Editorial