7 C
New York
février 5, 2023
Actualités

DÉVELOPPEMENT LOCAL : Emmanuel Mve Elemva félicité pour sa gestion financière

Les travaux de la troisième session ordinaire du Conseil Régional du Sud consacrés à l’examen et à l’adoption des comptes administratifs et de gestion de l’institution régionale pour l’exercice 2021 ont mis en exergue la transparence qui caractérise la gestion au Conseil Régional du Sud.

Tous les signaux indiquent aujourd’hui que la sérénité est de retour au sein du Conseil Régional du Sud. La session ordinaire consacrée à l’examen et à l’adoption des comptes administratifs et de gestion pour l’exercice 2021 a fait ressortir le principe de productivité qui règne au sein de l’institution régionale avec des performances jugées satisfaisantes par le Président du Conseil Régional du Sud. Le Président de l’institution régionale l’a d’ailleurs mentionné dans son allocution de circonstance. Malgré des contraintes conjoncturelles le Conseil Régional du Sud tient le pari. Pour Emmanuel Mve Elemva le Président du Conseil Régional du Sud  » ce budget a été réalisé au niveau du compte administratif à 98% et au niveau du compte de gestion à 48%. Nous pouvons donc nous satisfaire de ce qui a été réalisé malgré la modicité des moyens ».

Tenir ses engagements

Pour l’exercice 2021 le budget du Conseil Régional du Sud était estimé en recettes et en dépenses à trois milliards de FCFA. Une enveloppe budgétaire qui a permis à l’institution régionale d’envisager des solutions efficaces et durables pour non seulement l’épanouissement des populations mais aussi et surtout l’amélioration du cadre et des conditions de travail du personnel du Conseil Régional du Sud. Mais en raison des tensions de trésorerie de l’État les recettes étaient entièrement adossées sur la dotation de l’État.

Rester au service des populations

Le Conseil Régional du Sud réaffirme sa détermination à œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des populations des quatre départements de la région du Sud. Dans cette logique une grande partie des moyens alloués à l’investissement sera orienté à la réalisation des projets sociaux en faveur des populations. Des projets générateurs de revenus susceptibles d’engranger des recettes propres. Selon Emmanuel Mve Elemva « Vous savez qu’un budget se décline en deux parties une partie réservée au fonctionnement pour 40% et une autre réservée à l’investissement soit 60% donc à l’installation. Nous nous sommes équipés et avons amélioré notre cadre de travail ».
Le but pour le Conseil Régional du Sud est de ce fait de se détacher de la dotation de l’État pour fonctionner avec des ressources propres. L’institution régionale s’est donné les moyens nécessaires pour relever ce défi.

_*Consty Zang*_

Related posts

Distinction: le Procureur Noé Mouelle honoré par la presse

Editorial

Douanes camerounaises: La mission Halcomi 3 zone 1 bloque la voie aux contrebandiers en mer

Editorial

Secteur des douanes de l’Ouest : Prompt comme de vaillants soldats

Editorial

Surveillance douanière : Le Sud-ouest toujours en éveil

Editorial

Plateforme d’échanges : Entre synergies et actions pour les femmes d’Afrique et du Monde

Editorial

Partenariat public-privé : Le port autonome de Douala et EJN Negri en accord parfait

Editorial