25.9 C
New York
18 juillet 2024
ActualitésSociétés

RÉGION DU SUD: Le Budget d’Investissement Public (B.I.P) : Urgence signalée ?

Le Gouverneur de la Région du Sud FÉLIX NGUELE NGUELE a convoqué une réunion d’urgence le jeudi 31 août 2023 dernier aux fins d’analyser l’urgence et essayer de galvaniser et booster le moral des acteurs et prestataires que sont les collectivités territoriales décentralisées (C.T.D) et leurs prestataires à la consommation et la réalisation du B.I.P 2023.

Lors de cette réunion, le Gouverneur de la Région du Sud n’a pas caché son mécontentement envers les CTD et leurs prestataires de la Région. Premièrement, pour la non prise au sérieux du processus de décentralisation mis en place par le Président de la République Son Excellence Paul BIYA, suite aux boycottes répétés des différentes réunions d’impression et de connotation. Il a pris comme exemple, la Journée Nationale de la décentralisation qui se célèbre chaque année. Malheureusement dans la salle, aucun élu n’était présent. Et quand bien même ceux-ci se font représenter, ils se font représenter par des collaborateurs qui ne sont pas à la hauteur et qui ne rendent jamais compte. Alors que 90% des ressources allouées par l’État sont gérées par les CTD et 10% par les services déconcentrés. Comment comprendre que les régions qui sont en crise comme le Nord-Ouest, le Sud-Ouest, et le Nord ont des résultats satisfaisants par rapport à la Région du Sud qui est une région dite de paix ?

Exécution calamiteuse du budget à mi-parcours de l’année 2023 dans la Région

Lors de cette réunion, il en est également ressorti que,le taux d’exécution du BIP dans la Région est très faible selon les rapports des délégués régionaux et départementaux du MINEPAT de la Région du Sud, pointant tous un doigt accusateur vers les maires et autres prestataires. Comment comprendre qu’une mairie comme celle de Sangmelima soit à l’heure actuelle à 0,70% du taux d’exécution du budget ? Nous pouvons également citer dans cette médiocrité les communes d’Ébolowa 1er et 2ème qui brillent également par cette médiocrité. car aucune de ces municipalités n’a atteint 0,5% du taux d’exécution du budget en cours dans la Région du Sud en général. Le taux d’exécution est en deçà de 10%.

Tentatives de justifications des CTD

Dans leur essai de justifications les maires ont tenu à démontrer les quelques difficultés qu’ils rencontrent sur le terrain et qui enfreignent la livraison et l’exécution des marchés dans les délais
en général. Tout comme les maires des zones rurales qui éprouvent pratiquement les mêmes difficultés, selon leurs déclarations.
À savoir :

  • le non paiement des prestataires à temps
  • le budget qui leur parvient avec un très grand retard
  • la commission des passations des marchés qui doit s’accompagner avec des moyens financiers,
  • les marchés très bien mâturés par les maires ne sont malheureusement pas financés,
  • également le mauvais état des routes dans la Région est un frein considérable.

La sonnette d’alarme est tirée. L’espoir est que les uns et les autres, chacun à son niveau prennent conscience de la désastreuse situation et que tous prennent l’engagement d’améliorer et de mieux exécuter le Budget d’Investissement Public dans la Région du Sud.

VINCENT DE PAUL NTOKOMO

Related posts

Secteur des douanes de l’Ouest : Prompt comme de vaillants soldats

Editorial

Halcomi III: La zone 1 en action

Editorial

l’Organisation Panafricaine des Médias prime pour magnifier les prouesses de Clauvis Kontcheu, Président Directeur Général de B’ssadi Galeries

Editorial

Partenariat public-privé : Le port autonome de Douala et EJN Negri en accord parfait

Editorial

Développement Urbain : Dr Sali Babani et Ketcha Courtes dans la même direction pour le développement de la ville Maroua

Editorial

Continuation des travaux de construction de l’Autoroute Yaoundé-Nsimalen

Editorial