14.6 C
New York
octobre 6, 2022
Economie

Barrage de Memve’ele : La Centrale monte en puissance

Déjà 90 mégawatts disponibles sur les 211 attendus ; c’est le Ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Elondou Essomba alors qu’il s’était rendu au poste 90/30 Kv de Mbalmayo le 10 juillet 2020, pour la réception de 30 Mw supplémentaires en provenance du barrage hydroélectrique de Memve’ele qui a fait l’annonce.

« Les essais relatifs à l’augmentation de l’énergie de Memve’ele se sont déroulés tout au long de la journée du 08 juillet 2020. Ces essais ont permis d’accroitre l’offre de production de la centrale de Memve’ele de 6o à 90 Mw soit 30 Mw supplémentaire dans le Réseau Interconnecté Sud (Ris), renseigne une note du Minee

En attendant la fin des travaux de construction de la ligne de transport, par la Sonatrel, Sinohydro et Edc, d’une ligne de transport de 225 Kv d’une longueur de 276 km entre Memve’ele et les postes d’Ahala et d’Oyomabang à Yaoundé est en cours, avec le remplacement de 5000 poteaux défectueux par les poteaux en béton, le Ris porte à 90 Mw la capacité d’intervention de cet ouvrage relevant des projets structurants engagés par le chef de l’Etat Paul Biya.

Pour le ministre de l’eau et de l’énergie, ces travaux qui sont d’une envergure avérée, permettront à terme d’augmenter la capacité de l’offre en énergie électrique et de réduire significativement les délestages qui cause des désagréments considérables non seulement dans les ménages, mais aussi et surtout dans les industries dans les régions du Littoral, du Centre, du Sud de l’Est de l’Ouest, du Sud-ouest et du Nord-ouest. Sur la ligne 225 Kv de la centrale hydroélectrique 90/30 Kv de Mbalmayo, le barrage de Memve’le est donc déjà à même de livrer 90 Mw sur les 211 attendus. Ce qui sera possible dès la fin des travaux de raccordement de la ligne 225 kilovolts de la centrale hydroélectrique de Memve’ele au poste 90/30 kilovolts de Mbalmayo.  Avec ce qui est déjà disponible, l’utilisation des centrales thermiques d’Ebolowa, de Mbalmayo, d’Ahala et d’Oyomabang qui renchérissent le coût de la production de l’électricité, n’est même plus nécessaire. Il reste à Electricity Development Corporation (Edc) qui a pris le relais de la poursuite du projet de construction de cette ligne cette année de les livrer comme initialement prévu « aux environs de juin 2021 ».

Le barrage en lui-même est achevé depuis juin 2017, il a été construit par la société chinoise Sinohydro. La pose de la première pierre de ce projet d’aménagement de cet ouvrage hydroélectrique implantée à Nyabizan, localité de l’arrondissement de Ma’an, dans le département de la vallée du Ntem, région du Sud, a eu lieu au mois de juin 2012. Avec l’achèvement des travaux de construction et de la réception partielle au début de l’année 2018, le gouvernement a choisi d’exploiter partiellement ladite centrale bien que la ligne de transport 225 Kv en attendant que les travaux soient achevés.

Notons enfin qu’entre le 25 octobre 2019 et le 07 juillet 2020, la centrale hydroélectrique de Memve’le est passée de 60 à 90 Mw. Ce qui augure des lendemains meilleurs dans un avenir très proche pour les ménages et les l’économie nationale.

Related posts

Douane camerounaise : Offensive heureuse pour décongestionner le parc automobile

Editorial

Recouvrement : Le secteur des douanes de l’Extrême Nord proche de l’objectif

Editorial

Lutte contre la contrebande : Pour un partenariat public-privé fructueux

Editorial

Halcomi III: La zone 1 en action

Editorial

Dangote Cement Cameroon : Bertrand Mbouck pour renforcer le leadership sectoriel

Editorial

Laisser un Commentaire